Les fonderies de Sougland fait rimer économie et attractivité

Hausse des coûts des matières premières, puis ceux de l’énergie…  Une inflation peut en cacher une autre. Yves Noirot, directeur général des fonderies de Sougland dans l’Aisne, détaille les mesures mises en place aux bénéfices de l’entreprise, des salariés, mais aussi … de la planète.

Créée en 1543, la fonderie - reconnue Entreprise du Patrimoine Vivant - est renommée grâce à son savoir-faire historique, qui l’amène aujourd’hui à fabriquer des pièces d’acier et de fonte techniques pour l’industrie. Ses clients ? La marine américaine, des verreries ou des papeteries… Une activité essentielle reconnue électro-intensive.

Face à un coût de l’énergie multiplié par 2,5 en 2022 puis par 4 en 2023, représentant 35 % des dépenses (hors masse salariale) contre 10 % en temps normal, l’entreprise s’attèle avec l’ensemble du personnel à mettre en place un plan d’économies.

Vue aérienne des fonderies de Sougland ©Les Fonderies de Sougland

Un coût de l’énergie multiplié par 2,5 en 2022 puis par 4 en 2023

Face à un coût de l’énergie multiplié par 2,5 en 2022 puis par 4 en 2023, représentant 35 % des dépenses (hors masse salariale) contre 10 % en temps normal, l’entreprise s’attèle avec l’ensemble du personnel à mettre en place un plan d’économies.

Diminution du chauffage, éclairage LED, embauche d’un ingénieur en environnement dans le cadre d’un Volontariat Territorial en Entreprise vert, mais surtout passage à la semaine de 4 jours. « Condenser le travail permet d’arrêter l’ensemble des fours pendant 1 jour. C’est 2 000 € économisés chaque semaine. » explique Yves Noirot. Un accord qui satisfait les 50 salariés de l’entreprise. Renouvelé tous les 6 mois en CSE, il comprend un engagement de reprise en 5 jours en cas d’accroissement ponctuel d’activité.

Au-delà de l’aspect économique, le dirigeant y voit aussi un moyen pour renforcer son attractivité et recruter de nouveaux talents. « En plus de nos engagements en tant qu’Ambassadeur de la French Fab, l’innovation et le respect de la planète [l’entreprise est labellisée « Vitrine industrie du futur » et membre « Éclaireur » de la communauté du Coq Vert de l’ADEME et Bpifrance, NDLR], la semaine de 4 jours est un atout supplémentaire. » conclut -il.

Yves NOIROT - Directeur Général - Fonderies de Sougland

Pour aller plus loin